Marseille : Tapie ne voit pas MLD virer Michel

le
0
Marseille : Tapie ne voit pas MLD virer Michel
Marseille : Tapie ne voit pas MLD virer Michel

Bernard Tapie, ancien président de l'OM, pense que Margarita Louis-Dreyfus devrait laisser une dernière chance à Michel. Elle devrait se jouer à Sochaux en demi-finale de la Coupe de France.

Tout Marseille s’est révélé dans l’expectative. Au lendemain d’une réunion marathon à Zurich entre Michel, Vincent Labrune et Margarita Louis-Dreyfus, le premier cité est toujours l’entraîneur du club phocéen. Mais rien ne dit qu’il le sera encore dimanche pour la réception de Bordeaux en clôture de la 33eme journée de L1 (21h00). Bernard Tapie imagine pourtant que ce sera le cas. « Je n’ai pas de tuyau particulier mais je connais bien Margarita Louis-Dreyfus. Et je suis persuadé que si elle a convoqué Labrune, Michel et tout le staff après le match à Bastia, c’est pour abattre une dernière carte, leur mettre un ultime coup de pression afin de les remobiliser », explique l’ancien président de l’OM dans les colonnes de La Provence, quotidien dont il est désormais actionnaire.

Pas de plan B crédible

Pour celui qui était le boss du club lors de sa victoire en Ligue des Champions en 1993, MLD a un objectif en tête : la demi-finale de la Coupe de France à Sochaux. C’est là-bas que se jouera l’avenir de Michel sur le banc marseillais, d’autant que l’état-major du club ne dispose pas de plan B en l’état actuel des choses. « Ce n’est jamais facile sans solution immédiate. À mon avis, et ce n’est que ma version, je pense plutôt qu’elle leur a offert la possibilité de jouer leur va-tout jusqu’à la demi-finale de Coupe de France à Sochaux. Si les joueurs sont appliqués, s’ils parviennent à aller en finale au Stade de France, avouez que ce serait bien. Après, sur un match, tout est jouable, même face à Paris. »

Tapie : « Ne gâchons pas cette dernière chance »

Le hic, c’est que la situation sportive de l’OM risque de se dégrader en attendant le déplacement en Franche-Comté. Marseille pointe actuellement au treizième rang en L1, avec seulement six points d’avance sur la zone de relégation. Le tout avant de recevoir Bordeaux et de se rendre à Monaco, un calendrier pas forcément évident à négocier. « Il faut quand même y croire, lance Tapie. Pas pour eux mais pour nous. Sinon, c’est nous qui nous punissons. Ne gâchons pas cette dernière chance. Il faut aller au stade, il faut que les supporters soutiennent les joueurs dans cette ultime épreuve. On aura toujours le temps de faire les comptes et le ménage après... » Un conseil que MLD est partie pour suivre. A moins d’un revirement de situation de dernière minute.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant