Marseille sur le fil

le
0
Marseille sur le fil
Marseille sur le fil

Marseille a eu chaud. Après un première période pleinement maîtrisée, l'OM s'est fait peur en concédant l'égalisation en début de deuxième mi-temps. Après un déluge d'occasions, les Marseillais ont fini par trouver la faille dans les dernières minutes. Ouf.

Olympique de Marseille 2 – 1 FC Groningue

Buts : Georges-Kevin Nkoudou (28e) et Michy Batshuayi (88e) pour l'OM // Hedwiges Maduro (50e) pour Groningen

On joue la 88e minute. George-Kevin Nkoudou, encore une fois intenable ce soir, adresse un centre parfait de son mauvais pied, le gauche, pour la tête plongeante de Michy Batshuayi. La balle vient se loger dans les filets. Ce soir, l'attaquant belge aura eu le mérite de ne pas baisser les bras. Le gardien, les défenseurs, le poteau, il y a toujours eu quelque chose sur la trajectoire de ses frappes et de celles de ses partenaires. Jusqu'à cette 88e minute salvatrice. Comme souvent, Michy a pas mal vendangé ce soir, par manque de concentration. Mais finalement, c'est encore Michy qui a fini par libérer le Vélodrome, scandaleusement vide ce jeudi soir.

Trop tranquille


Il ne faut pas longtemps pour comprendre quelle sera la physionomie de ce match. Dès les premières minutes du match, les joueurs de Groningen se placent très bas, devant leurs cages, et n'exercent aucun pressing. Après un petit round d'observation durant lequel Marseille se contente de faire tourner, les hommes de Michel accélèrent. Malheureusement pour eux, c'est à chaque fois Ocampos qui se retrouve à la finition (8e,–e). Et ce n'est pas gage de qualité. Après un gros quart d'heure de jeu, les Marseillais récupèrent le ballon de plus en plus rapidement, en atteste la position de Lass Diarra, de plus en plus haute sur le terrain.

Michy profite alors d'un superbe dribble de Nkoudou pour décocher la première frappe dangereuse du match, qui rase le poteau (25e). Deux minutes plus tard, le même Michy se défait de trois adversaires avant de lâcher une frappe anodine des 25 mètres. Le gardien néerlandais, Padt, la relâche après une faute de main incompréhensible. GKN est bien là pour en profiter, et ouvre le score. L'OM appuie alors là où ça fait mal et continue de pousser pour faire le break le plus vite possible. Malheureusement, Michy manque de concentration dans le dernier geste (38e et 39e). Groningen n'a toujours pas tiré au but, et on sent la carotte arriver.
[H2…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant