Marseille : six candidats PS sur huit voient leurs comptes de campagne rejetés

le
2
Les candidats sanctionnés comprennent mal pourquoi ils le sont, et pas leur tête de liste.
Les candidats sanctionnés comprennent mal pourquoi ils le sont, et pas leur tête de liste.

Le Point.fr avait annoncé il y a deux jours que quatre des huit candidats socialistes aux élections municipales de Marseille avaient vu leurs comptes de campagne rejetés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). En fait, le bilan doit être revu à la hausse. Selon nos informations, recueillies auprès de l'entourage des prétendants socialistes, ce sont six comptes qui ont en réalité été rejetés. Le rapporteur de la commission avait défendu au mois de septembre le rejet global des comptes des candidats socialistes marseillais. Ils avaient été déposés en deux fois et hors du délai légal. Entre les deux dépôts, il existait des différences notables. Par exemple, un différentiel de plus de 25 % avait été remarqué s'agissant de Karim Zeribi ou de près de 20 % pour d'autres candidats.Sur la Canebière, La "famille" socialiste risque de se déchirer à nouveau. Déjà jeudi soir, une violente algarade entre Marie-Arlette Carlotti et Patrick Mennucci s'est déroulée devant les yeux ébahis des militants. En cause : la validation des comptes de campagne de l'ancienne tête de liste alors que les autres ont été rejetés. "Juridiquement, ce n'est pas possible que la tête de liste soit validée et pas nous", s'indigne-t-on dans l'entourage des recalés.Le tribunal administratif de Marseille devra dire si aux rejets des comptes s'ajoutent une amende et/ou une peine d'inéligibilité.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 28 nov 2014 à 15:57

    Erreur de calcul c'est 75% de recalés

  • M8252219 le vendredi 28 nov 2014 à 15:01

    Belle leçon politique du ps 60% de recalé