Marseille se met à l'heure de l'Expo 2025

le
0
Le Globe de Reclus, emblème de l'Expo 2025
Le Globe de Reclus, emblème de l'Expo 2025

Marseille, quai de la fraternité. C'est ici, le 18 février au soir, que l'équipe de l'Expo universelle 2025 inaugure son tour de France en 16 étapes, destiné à « mettre le pays au diapason » de cette candidature, comme le souligne celui qui en est à l'origine, le député et maire de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin. En effet, le projet, au départ limité au territoire du Grand Paris, se déploie désormais sur l'ensemble de l'Hexagone. Et plusieurs métropoles sont en train de réfléchir à des thématiques pour s'y associer, comme Marseille sur la mer, Lille sur la culture, Nancy sur la santé et le bien-être, Versailles sur le patrimoine et la technologie. « On n'est pas en train de créer un événement pour six mois, souligne Jean-Christophe Fromantin. Les Expos universelles du XIXe siècle étaient des alibis, ce qui importe, c'est ce qu'elles ont déclenché. Nous voulons profiter de celle-ci pour dire : le monde est riche de territoires différents que les écrans radars ne voient pas. Nous souhaitons mettre en avant les singularités territoriales dans la mondialisation. »

Aifin de mettre en appétit les Français, les concepteurs de l'Expo baladent dans le pays une réplique de l'immense Globe conçu par le géographe Élisée Reclus pour l'Expo de 1900, futur emblème de la manifestation, au sein duquel les visiteurs rembarqueront pour un tour du monde. « En 2025, précise Jean-Christophe Fromantin, les évolutions...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant