Marseille se fait surprendre d'entrée

le
0
Marseille se fait surprendre d'entrée
Marseille se fait surprendre d'entrée

Comme l'année dernière, l'OM est entré difficilement dans la compétition. Malgré une domination sans partage, notamment en deuxième période, l'OM n'a pas trouvé les clefs de la victoire. La faute à pas de chance, à l'état de grâce de Vercoutre, et à la maladresse d'Ocampos.


OM - Caen
(0-1)

A. Delort (26') pour Caen.


Le hasard du calendrier fait parfois bien les choses. Alors que Vincent Labrune et Xavier Gravelaine se sont écharpés tout l'été à propos d'un éventuel transfert de N'Golo Kanté de la Normandie à la Provence, Marseille et Caen s'affrontent dès la première journée de championnat. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le "Monchi du Calvados" a gâché le mois d'août marseillais jusqu'au bout. Rassuré par une préparation convaincante, Marseille devait confirmer la bonne impression. Sauf que l'OM a présenté les mêmes carences que l'année dernière. Une défense parfois limite, des trous au milieu de terrain et surtout, un gros manque de réalisme. En plus, on cherche encore le fameux pressing haut qui faisait craquer n'importe quelle équipe limite techniquement.

Une arrière-garde fébrile, une attaque stérile


En cinq minutes, les Marseillais ont compris que ce premier match contre les Caennais allait être très compliqué à négocier. Conformément au système Bielsa, les Phocéens tentent de construire au sol, avec des passes courtes. Sauf que sur une pelouse toute moisie, ces passes courtes ne sont pas assez rapides, ne serait-ce que pour passer le premier rideau normand. Résultat : Andy Delort met en danger Mandanda dès la troisième minute sur une récupération haute du SM Caen et un cafouillage entre Rekik et Sparagna, associés en l'absence de Nkoulou. Dix minutes plus tard, c'est Vincent Bessat qui oblige le portier de l'OM à sortir une grosse parade. Comme l'a annoncé Patrice Garande avant ce match : Caen est venu pour jouer. La charnière centrale marseillaise est bousculée par un Delort très inspiré. D'ailleurs, à la 27e minute, l'ancien joueur de Wigan lâche une grande potatoe des 25 mètres qui fait barre rentrante. Loin d'être immérité à ce moment du match. Marseille est déjà obligé de se mettre en danger. Surtout que depuis le début du match, ils parviennent à se créer des occasions sur quelques fulgurances de Barrada, Thauvin et Lemina. A la conclusion de ces percées, Michy Batshuayi alterne entre la presque passe…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant