Marseille se décompose au Vélodrome

le
0
Marseille se décompose au Vélodrome
Marseille se décompose au Vélodrome

Mené de trois buts au quart d'heure de jeu, l'OM, et même Mandanda, a vécu un cauchemar dans un Vélodrome plus qu'hostile aux Phocéens (2-5).

Olympique de Marseille 2-5 Stade Rennais

Buts: Thauvin (20e) et Rolando (50e) pour l'OM // Gourcuff (4e et 59e), Diagne (9e), Dembélé (14e) et Sio (77e) pour les Bretons

Le Vélodrome devient irrespirable. Et ce vendredi soir, la série de contre-performances à domicile des Marseillais a pris une autre dimension. Les mauvais résultats de l'OM à la maison sont tellement désespérants qu'ils finissent par irriter au plus haut point les supporters. Avant cette rencontre, une partie du public avait décidé de siffler d'entrée leurs joueurs. L'autre moitié avait fait le choix de faire grève et de manquer délibérément les quinze premières minutes. Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est que l'OM allait s'en prendre trois dès ce premier quart d'heure. Une débandade qui a rapidement fait peur, quand Thauvin a commencé à recevoir des projectiles en pleine gueule, quand la police anti-émeute a été contrainte à intervenir, quand certains énergumènes cherchaient par tous les moyens à envahir la pelouse. Treize matchs sans victoires à domicile, ça commence à faire long. Il serait temps de mettre fin à la série. Et vite.

Une entame catastrophique pour l'OM


La première phase défensive de l'OM en dit long sur la faiblesse marseillaise dans ce domaine. Mal alignés, les défenseurs olympiens laissent partir Giovanni Sio dans leur dos. Son centre en retrait trouve Yoann Gourcuff qui bute sur le poteau. Mandanda, complètement délaissé, parvient à repousser la frappe de Gelson dans la foulée, mais ne peut rien sur la tête plongeante de Gourcuff. Rennes a eu trois chances de marquer, en une seule action. 1-0. Cinq minutes plus tard, Fallou Diagne double la mise de la tête sur coup franc. Le marquage est encore une fois inexistant. L'OM est complètement perdu et le pressing est désordonné. Du coup, les Rennais ont des boulevards au milieu de terrain et ne cessent de prendre la profondeur.

[BR…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant