Marseille : Samia Ghali sous haute protection

le
0
Samia Ghali a reçu il y a une semaine des menaces de mort, dont certaines ont été émises par SMS.
Samia Ghali a reçu il y a une semaine des menaces de mort, dont certaines ont été émises par SMS.

Le ministère de l'Intérieur vient de dépêcher six policiers du service de la protection (ex-SPHP) au chevet de la sénatrice socialiste. Désormais, la maire d'arrondissement de Marseille et sénatrice PS des Bouches-du-Rhône effectue ses déplacements entourés de trois policiers –? deux équipes de trois se relaient une semaine sur deux. Il y a une semaine, elle a fait l'objet de menaces de mort, dont certaines par SMS. Un ancien adjoint de secteur avait été placé en garde à vue. Il a été libéré après 24 heures sans qu'une charge soit retenue contre lui.

La semaine dernière, le chauffeur de l'ex-vainqueur du premier tour de la primaire socialiste à la mairie de Marseille avait été placé en garde à vue dans le cadre d'une opération antidrogue. Il avait été rapidement mis hors de cause. La police judiciaire ne privilégie aucune piste.Jointe par Le Point.fr, Samia Ghali a confirmé faire l'objet d'une protection policière. Elle s'est refusée à tout commentaire. Selon nos informations, le procureur de la République Brice Robin a reçu hier le patron de la PJ de Marseille pour faire le point sur l'enquête. Rien n'a filtré de cet entretien.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant