Marseille s'entête, Toulouse fait disette

le
0
Marseille s'entête, Toulouse fait disette
Marseille s'entête, Toulouse fait disette

Étincelants contre Bordeaux, les Marseillais résistent au PSG en tête de la Ligue 1, quand Lyon décroche légèrement. Apathiques et maladroits, les Toulousains retombent dans leurs travers face à Montpellier, tandis que Lens et Guingamp peinent en bas de classement.

  • Marseille s'entête Habitués à baisser de pied à l'heure de jeu, l'OM n'avait jamais retourné un match cette saison. Aussi quand les Bordelais ont ouvert le score en seconde période contre le cours du jeu grâce à Thomas Touré, l'ombre de la défaite a plané sur le Vélodrome. Les supporters n'auront pourtant pas longtemps tremblé. Exceptionnel, Dimitri Payet distribuait coup sur coup deux offrandes pour Mario Lemina et André-Pierre Gignac, qui renversaient le match sur deux têtes bien placées. "C'est la première fois que nous renversons une situation qui nous est défavorable " a témoigné l'attaquant olympien à la fin du match, "Nous avions à cœur de gagner et de reprendre le fauteuil de leader, et surtout de nous racheter après les défaites à Lyon et Paris". Dans la foulée, Michy Batshuayi a parachevé le succès des siens en trompant pour la troisième fois de la soirée un Cédric Carrasso pourtant solide et appliqué. De quoi impressionner Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins, pourtant pas fan de Bielsa : "l'OM est en tête du Championnat, ce n'est pas immérité, ils n'hésitent pas à se déséquilibrer, à prendre des buts pour en marquer. C'est un beau leader du Championnat". En retrouvant l'efficacité au bon moment, les marseillais ont envoyé le meilleur signal possible à leurs poursuivants directs, Paris et Lyon, malmenés ce week-end par Metz (2-3) et Bastia (0-0).

    Les notes de ce bon Marseille - Bordeaux

  • Vous avez raté Lille/Évian-TG et vous n'auriez pas dû Suite au report du match contre Lille, pour cause d'organisation de la Coupe Davis au stade Pierre-Mauroy, le visionnaire Pascal Dupraz avait pesté contre les problèmes de calendrier : " On nous met au repos pendant plus de trois semaines, l'ETG est pénalisé par le fait que la finale de la Coupe Davis se jouera à Lille. Après la trêve internationale, toutes les équipes joueront à l'exception de l'ETG qui est en difficulté au classement, et il est possible qu'on retombe dans la zone de relégation à cette occasion-là". Bien entendu, cela n'a pas raté. Gageons cependant que les spectateurs présents ont su apprécier le show de Roger Federer. Non, le Suisse qui peut réveiller Lille ne s'appelle pas Michael et...




  • Marseille s'entête Habitués à baisser de pied à l'heure de jeu, l'OM n'avait jamais retourné un match cette saison. Aussi quand les Bordelais ont ouvert le score en seconde période contre le cours du jeu grâce à Thomas Touré, l'ombre de la défaite a plané sur le Vélodrome. Les supporters n'auront pourtant pas longtemps tremblé. Exceptionnel, Dimitri Payet distribuait coup sur coup deux offrandes pour Mario Lemina et André-Pierre Gignac, qui renversaient le match sur deux têtes bien placées. "C'est la première fois que nous renversons une situation qui nous est défavorable " a témoigné l'attaquant olympien à la fin du match, "Nous avions à cœur de gagner et de reprendre le fauteuil de leader, et surtout de nous racheter après les défaites à Lyon et Paris". Dans la foulée, Michy Batshuayi a parachevé le succès des siens en trompant pour la troisième fois de la soirée un Cédric Carrasso pourtant solide et appliqué. De quoi impressionner Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins, pourtant pas fan de Bielsa : "l'OM est en tête du Championnat, ce n'est pas immérité, ils n'hésitent pas à se déséquilibrer, à prendre des buts pour en marquer. C'est un beau leader du Championnat". En retrouvant l'efficacité au bon moment, les marseillais ont envoyé le meilleur signal possible à leurs poursuivants directs, Paris et Lyon, malmenés ce week-end par Metz (2-3) et Bastia (0-0).

    Les notes de ce bon Marseille - Bordeaux

  • Vous avez raté Lille/Évian-TG et vous n'auriez pas dû Suite au report du match contre Lille, pour cause d'organisation de la Coupe Davis au stade Pierre-Mauroy, le visionnaire Pascal Dupraz avait pesté contre les problèmes de calendrier : " On nous met au repos pendant plus de trois semaines, l'ETG est pénalisé par le fait que la finale de la Coupe Davis se jouera à Lille. Après la trêve internationale, toutes les équipes joueront à l'exception de l'ETG qui est en difficulté au classement, et il est possible qu'on retombe dans la zone de relégation à cette occasion-là". Bien entendu, cela n'a pas raté. Gageons cependant que les spectateurs présents ont su apprécier le show de Roger Federer. Non, le Suisse qui peut réveiller Lille ne s'appelle pas Michael et...




  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant