Marseille s'en sort tant bien que mal

le
0
Marseille s'en sort tant bien que mal
Marseille s'en sort tant bien que mal

Vainqueur 1-0 à Montpellier, Marseille continue d'engranger des points à l'extérieur, malgré un contenu plus qu'insuffisant. Sinon, Thauvin est de retour en Ligue 1, à sa manière.

Montpellier HSC 0-1 Olympique de Marseille

But : Nkoudou (68e)

Dix minutes. Il n'aura fallu que dix minutes à Florian Thauvin pour se signaler pour son retour à l'Olympique de Marseille. Rapatrié de Newcastle ce lundi, l'ex-ex-joueur de l'OM a eu un petit peu de temps de jeu dès ce mardi soir. Suffisamment pour s'illustrer. En bien comme en mal. A l'heure de jeu, Michel décide de le faire entrer prématurément à la place de Bouna Sarr, pas en réussite. Jusque-là insipides offensivement, les Marseillais se mettent subitement à être percutants. Thauvin n'est pas étranger à ce soudain changement de visage. Incisif, déstabilisant en un-contre-un, l'ancien ailier de Bastia surprend dans le bon sens. Quelques minutes après son entrée en jeu, l'OM parvient enfin à ouvrir le score. Génial, Marseille va pouvoir dérouler ? Eh bien non. Deux minutes plus tard, Thauvin se précipite sur Vitorino Hilton et commet une faute aussi bête que grossière. Carton rouge. Il peut lever les yeux au ciel, il ne semble pas avoir pris du plomb dans la tête. Heureusement pour lui, ses coéquipiers parviendront à tenir le score, malgré cet excès d'envie.

Ennui mortel


D'entrée, les Marseillais se font bouffer par des Montpelliérains bien plus hargneux. Les joueurs de Frédéric Hantz gagnent tous les duels et monopolisent le ballon. Dès la deuxième minute, Riyad Boudebouz prend sa chance de loin. Montpellier alterne jeu court et jeu long mais n'ose pas profiter pleinement de leur bonne entame de match. En phase offensive, trop peu de joueurs se projettent vers l'avant et Boudebouz se retrouve souvent bien trop seul. Du coup, les seules situations chaudes sont des frappes de loin. A la 24e, Jonas Martin s'illustre des 25 mètres et permet à Mandanda de sortir sa première belle parade. Quelques minutes plus tard, c'est encore Boudebouz qui apporte le danger sur coup franc. Mais rien de bien folichon.

En face, les Marseillais sont d'une tristesse affligeante. Il est quasiment impossible de sortir un temps fort de la première mi-temps. Totalement en manque d'inspiration, les joueurs offensifs de l'OM perdent un nombre incalculable de ballons, à l'image de Cabella, catastrophique. C'est simple, l'ancien de la Paillade manque…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant