Marseille réagit, Lyon se fait piéger

le
0
Marseille réagit, Lyon se fait piéger
Marseille réagit, Lyon se fait piéger

Ce week-end en Ligue 1, Paris a gagné un peu plus difficilement que d'habitude, tandis que Marseille a éteint l'incendie. Monaco avance sans faire de bruit pendant que Lyon trébuche. Sinon, Rennes s'amuse.

L'analyse définitive de la semaine : Bouna Sarr mérite une place de titulaire

On joue la 83e minute. Bouna Sarr est enfin récompensé de son énorme match contre Caen. Sa reprise de volée parfaite vient de se loger dans le petit filet opposé de Rémy Vercoutre. Pourtant, depuis le début de saison, Sarr est le joueur offensif en qui Michel a le moins confiance, derrière Batshuayi, Nkoudou, Cabella, Alessandrini et Ocampos. Souvent même, le coach espagnol a préféré forcer Barrada ou Isla à changer de poste pour éviter de titulariser le Franco-guinéen. Pourtant, les performances catastrophiques d'Ocampos et les blessures à répétition d'Alessandrini auraient dû lui permettre de se montrer il y a bien longtemps. Dimanche face au Stade Malherbe, il a enchaîné les contrôles orientés et les dribbles de haute volée. Mieux, contrairement à ses compères de l'attaque, Michy et Nkoudou, également buteurs, Sarr a fait preuve d'un altruisme rafraîchissant et n'a pas hésité à lâcher la balle. Et ça fait du bien, après des mois à se coltiner Alessandrini ou Ocampos sur le côté droit. Mais le retour de Thauvin ne risque pas de réparer l'injustice...

La polémique de la machine à café : Finalement, les meilleurs derbys, sont ceux qu'on gagne sur un malentendu, non ?

A l'aller, les supporters lyonnais faisaient les malins avec leur victoire 3-0 sans frisson face au rival stéphanois. Un match sans surprise où Sainté n'avait pas existé et où Lacaz' s'était fendu d'un triplé. Son seul match abouti de la saison, d'ailleurs. Mais cette victoire stéphanoise au retour à Geoffroy-Guichard a bien plus de saveur. Dominé tout le match, incapable de se montrer dangereux et d'inquiéter Lopes, l'ASSE s'est d'abord contenté de tenir. Les supporters ont tremblé pendant plus d'une heure, et ont été rassurés par chaque intervention de Ruffier. Et puis, sans crier gare, sans prévenir, Soderlund, la nouvelle recrue, est sortie de sa boîte à la 76e minute. Celui qui n'avait pas touché une bille du match a profité de l'énorme erreur de Tolisso pour inscrire le but de…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant