Marseille patauge encore au Vélodrome

le
0
Marseille patauge encore au Vélodrome
Marseille patauge encore au Vélodrome

Au terme d'une rencontre d'une qualité effroyable, les Marseillais n'ont pu récolter mieux qu'un sombre 0-0 et prouvent encore qu'ils rament complètement à domicile.

Olympique de Marseille 0-0 En Avant Guingamp


Qu'il est loin le temps où le Stade Vélodrome était une forteresse imprenable. Cela fait maintenant huit rencontres que l'OM n'a pas gagné un match à domicile. Et autant dire que c'est très long. La pire série du club depuis 1962. Dans un match encore une fois bien terne, les Marseillais n'ont rien montré. Et les trop peu nombreux supporters marseillais ont manifesté leur mécontentement en deux temps. D'abord, en sifflant ses joueurs : plutôt classique. Ensuite, en scandant le nom de Marcelo Bielsa : moins anodin. Car oui, la patte de Michel est toujours inexistante, et ça devient très inquiétant. En six mois, il n'y a pas l'ombre d'un projet de jeu qui se dessine. Alors, on pouvait qualifier le système Bielsa de suicidaire, mais au moins, le Vélodrome vibrait. Ce soir, il s'est endormi.

Voyage au bout de l'ennui


Dans un Vélodrome complètement vide, les Marseillais rentrent sur le terrain avec de bonnes intentions, et mettent le pied sur le ballon. Sauf que les hommes de Michel ne récupèrent pas le ballon assez haut pour pouvoir inquiéter Guingamp, bien en place. A la 7e minute, sur une belle passe en retrait de Mauricio Isla, Lucas Ocampos enchaîne beaucoup trop lentement et oublie George-Kevin Nkoudou, seul. En manque de confiance, les Marseillais sont incapables de se montrer dangereux. Le rythme baisse de minute en minute. Sur une des rares incursions guingampaises, Isla est à deux doigts de concéder un pénalty en retenant Jimmy Briand. Mais Fredy Fautrel ne bronche pas (12e).

La suite de la mi-temps est horriblement ennuyeuse. Aucun mouvement, aucune combinaison intéressante, les Marseillais semblent incroyablement loin des autres et ne se trouvent pas. Même Lassana Diarra semble un ton en dessous. C'est un événement malheureux qui va un peu secouer la rencontre. A la 34e minute, Lucas Ocampos se blesse gravement et file directement à l'hôpital. A cause d'un banc réduit par les blessures, c'est Zambo Anguissa qui rentre. L'OM se réorganise en 4-3-3, et les milieux peuvent enfin se rapprocher des attaquants. A peine dix minutes plu tard, les Phocéens se créent leur première véritable occasion, par l'intermédiaire de Javier Manquillo. Insuffisant pour éviter…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant