Marseille : non-lieu pour l'ex-patron de la Sûreté départementale

le
0
Le commissaire divisionnaire Olivier Messens vient d'être mis définitivement hors de cause.
Le commissaire divisionnaire Olivier Messens vient d'être mis définitivement hors de cause.

L'affaire avait été révélée par Le Point.fr. En décembre 2012, le chef de la Sûreté départementale des Bouches-du-Rhône avait été placé en garde à vue à la suite de la plainte d'une de ses anciennes subordonnées.

Estimant que sa hiérarchie avait failli - notamment Pascal Lalle, le directeur de la police de Marseille aujourd'hui patron de la sécurité publique sur tout le territoire national qui avait dû se justifier à l'époque -, la plaignante avait saisi directement le procureur de la République. Ce dernier décidait du placement en garde à vue du commissaire. Quelques mois plus tard, Messens faisait l'objet d'une mise en examen.

Au fur et à mesure de la progression de l'enquête par un juge d'instruction marseillais, les faits reprochés au commissaire se dégonflent. Sa mise en examen est levée, mais il reste néanmoins témoin assisté. En juillet 2015, le magistrat instructeur finit par délivrer un non-lieu. Cette décision est devenue définitive en janvier 2016 après sa confirmation par la cour d'appel d'Aix-en-Provence.

Source Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant