Marseille noie le Merlu

le
0
Marseille noie le Merlu
Marseille noie le Merlu

Première victoire de la saison pour l'OM. Devant un public peu dense et acerbe en début de match, les Phocéens ont battu un Lorient hors de forme grâce à Cabella et Gomis (2-0). Passi peut souffler et continuer à travailler.

Marseille 2-0 Lorient

Buts : Cabella (19e) et Gomis (70e) pour Marseille

" Deux matchs, vous nous avez déjà mis la haine. Un conseil : gagnez." Voilà comment le Vélodrome avait choisi d'accueillir sa team après un début de saison difficile. Pas d'encouragement, pas de soutien, seulement une présence (et encore...) et une menace en guise de banderole. Visiblement, c'est ce qu'il faut aux joueurs de l'Olympique de Marseille pour se bouger. Faut-il en conclure que le public doit être méchant pour voir Cabella et compagnie réussir un contrôle ou une passe ? Non, peut-être pas.

Toujours est-il que Marseille a affiché son meilleur visage depuis un bon moment. Alors forcément, le résultat suit. Certes, il ne s'agit que d'une victoire logique contre un Lorient complètement à l'ouest. Mais au moins, Marseille a gagné. Sans Bielsa, sans Payet, sans Gignac, sans Morel, sans Deschamps. Avec Passi, avec Diarra, avec Doria, avec Rekik et avec des noms qui restent à découvrir.

Bafé, Cabella et... Machach sonnent la révolte


À l'OM, la blague continue concernant la composition. Après les grosses recrues Sakai ou Hubočan, ce sont les inconnus Machach et Leya Iseka, le petit frère de Batshuayi, qui sont alignés d'entrée dans un 4-4-2. Des jeunes anonymes censés donner un peu de folie à cette équipe complètement au point mort depuis le début de la saison. Et face à Lorient, également dans une situation compliquée - un point en deux rencontres -, ça marche. L'envie est là, les changements de rythme également. Les locaux réussissent parfaitement leur entame de match et sont rapidement récompensés par l'ouverture du score de Cabella.

Un coup-franc aussi joli que sa coupe de cheveux est dégueulasse. Le premier depuis septembre 2014 pour l'OM. Bon, c'est vrai que Lorient n'est pas des plus inspirés. Mais pour une fois, les Phocéens montrent de la cohérence dans leur jeu et leur positionnement. Thauvin et Cabella ne sont pas avares en courses, qu'elles soient offensives ou défensives, et Machach régale avec sa petite roulette. Dommage que Gomis ait troqué ses crampons pour des rollers, se dit-on après trois occasions ratées. Sauf que l'international…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant