Marseille : Michel ne démissionnera pas

le
0
Marseille : Michel ne démissionnera pas
Marseille : Michel ne démissionnera pas

Michel a assuré vendredi en conférence de presse qu'il ne démissionnerait pas malgré la claque reçue par l'OM contre Rennes au Vélodrome en ouverture de la 31eme journée de L1 (2-5). " Je ne vais pas abandonner mes joueurs ", a lâché le technicien espagnol.

Ce ne pouvait être que la première question et s’en est suivie une réponse nette. Interrogé en conférence de presse sur une éventuelle démission après le naufrage marseillais à domicile contre Rennes vendredi (2-5), Michel a lâché un « non » franc en guise de répartie, avant de développer : « Je ne pense pas à démissionner par respect pour mes joueurs et pour mon travail. Je ne vais pas abandonner mes joueurs. Comme moi, ils sont très affectés par les résultats, ainsi que par l’ambiance qui règne autour de l’équipe. Les résultats ne sont pas en adéquation avec l’histoire du club. » Le technicien espagnol est ensuite revenu dans le détail sur une soirée pas comme les autres dans un Vélodrome hostile avant même le coup d’envoi de la rencontre. Menés 0-3 avant de revenir à 2-3, les Marseillais ont finalement craqué dans la dernière demi-heure. « C’était un match très étrange, a soufflé Michel. Les joueurs ont réussi à marquer dans un environnement hostile et ont tenté de jouer. Je ne vais pas jeter la pierre aux joueurs, ils font tout ce qu'ils peuvent. »

« Je n'ai pas parlé au président Labrune »

L’ancien coach de Getafe ou de l’Olympiacos est apparu visiblement blessé par cette énième contre-performance de l’OM. « Je suis très touché à cause de la situation de mon équipe et navré de voir les joueurs tristes. Mais la situation actuelle est la conséquence logique des résultats que nous avons eus cette saison. » Ce contexte tendu a conduit les supporters à une grève des encouragements pendant le premier quart d’heure et l’entame catastrophique de leur équipe a fait craindre le pire dans une ambiance délétère. Les débordements ont finalement été circonscrits aux tribunes. « Je comprends que l'environnement soit hostile, je comprends les supporters », a souligné Michel, qui a précisé : « Je n'ai pas parlé au président Vincent Labrune ce soir (vendredi), j’ai juste parlé avec Luc Laboz (ndlr : directeur adjoint de l’OM) de la situation sportive. » Nul doute qu’un entretien avec le premier suivra dans les heures à venir. Où son avenir à court terme ne devrait pas être remis en question. A moins que le temps ne fasse changer d’avis le président de l’OM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant