Marseille - Mennucci : "C'est bien la première fois que des élus UMP vont applaudir une Arabe"

le
0
Patrick Mennucci devant sa mairie à Marseille.
Patrick Mennucci devant sa mairie à Marseille.

La primaire socialiste pour les municipales à Marseille a laissé des traces. Les 157 élus présents vendredi lors de l'ouverture de la séance de l'assemblée de la communauté urbaine Marseille-Provence métropole ont spontanément quitté l'hémicycle à la suite d'une passe d'armes entre Patrick Mennucci et les élus de l'UMP. Selon les témoignages de plusieurs participants, le vainqueur de la primaire s'est accroché verbalement avec Bruno Gilles (UMP) à son arrivée sur place. "Vous pourriez m'applaudir", lance Patrick Mennucci, en référence à sa désignation comme candidat du PS aux prochaines municipales.

"Si nous avions qu'un nom à applaudir, ce serait celui de Samia Ghali", lui répond sèchement l'élu de l'UMP. C'est alors que, selon plusieurs témoins, Mennucci enchaîne : "C'est bien la première fois que des élus UMP vont applaudir une Arabe." Devant la levée de boucliers et les protestations, et malgré les excuses formulées par Patrick Mennucci, les élus ont spontanément quitté l'hémicycle en demandant à Eugène Caselli des explications. Celui-ci a décidé de convoquer un nouveau conseil de la communauté urbaine de Marseille dans les prochains jours. "Je suis scandalisé par ses propos", a réagi Nora Preziosi, adjointe UMP au maire de Marseille Jean-Claude Gaudin. "Patrick Mennucci est coutumier de telles déclarations. On se demande quand la France va reconnaître à part entière ses élus issus de l'immigration."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant