Marseille : Le Vélodrome fait débat

le
0
Marseille : Le Vélodrome fait débat
Marseille : Le Vélodrome fait débat

Le Vélodrome, le stade mythique de Marseille, s'est invité dans la campagne municipale. La mairie de la cité phocéenne est endettée de plus de 1.8 milliards d'euros et certains de ses habitants ne veulent plus que voir l'argent de leurs impôts investi dans le stade. Ils espèrent donc la vente de l'enceinte à un investisseur privé. « Le football est aujourd'hui un business, avec des centaines de millions d'euros, déclare Patrick Menucci, au micro de BFM TV. Pourquoi la collectivité devrait-elle payer pour des gens qui gagnent plusieurs centaines de millions sur la vente des équipes ? » Le candidat PS veut économiser les 11,5 millions d'euros que la mairie doit verser à la société Arema, chargée de la rénovation, la maintenance, l'entretien, etc. En 2010, Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, a signé un partenariat public privé pour 35 ans. Ce contrat sera difficile à rompre.

Gaudin et Anigo s'y opposent

La rénovation du stade en vue de l'Euro 2016 va coûter près de 270 millions d'euros, dont 40 financés par la seule ville de Marseille. La plus grande partie est donc financée par le fonds public. C'est pourquoi cette proposition fait grincer des dents, car le futur acheteur du stade devrait tout rembourser. « Vous voulez vendre le Vieux Port ? Vous voulez vendre Borély ? Le Palais du Pharo ou Notre-Dame-de-la-Garde ? Où va-t-on dans les propositions démagogiques ? », s'emporte Jean-Claude Gaudin, candidat UMP. Même si l'OM n'a pas pris parti, José Anigo, l'entraîneur du club phocéen, partage l'avis du maire sortant : « Je suis Marseillais. Je suis né ici, j'ai grandi ici. Pour moi, le Vélodrome, c'est quelque chose qui appartient à tous les Marseillais. Ça doit donc rester aux Marseillais ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant