Marseille, le mercato de tous les dangers

le
0
Marseille, le mercato de tous les dangers
Marseille, le mercato de tous les dangers

Alors qu'il visait une place en Ligue des champions, l'Olympique de Marseille devra se contenter de la Ligue Europa la saison prochaine. Tandis que la prolongation de Marcelo Bielsa est en bonne voie, le club phocéen se prépare à un mercato agité et sensible entre finances serrées, besoin d'alléger la masse salariale et joueurs cadres convoités.

L'affaire était entendue depuis longtemps, mais elle n'en fait pas moins mal au "portefeuille d'actifs" de l'OM, pour user de termes dignes d'un Jean-Michel Aulas des grands jours. En perdant en fin de contrat, et donc gratuitement, André-Pierre Gignac, André Ayew, Jérémy Morel et Rod Fanni, Marseille n'a pas seulement laissé filé quatre joueurs cadres, mais son meilleur buteur depuis 2012, le meilleur élément sorti de son centre de formation depuis Samir Nasri, et deux hommes d'expérience qui ont su traverser de longues périodes d'adversité dans la cité phocéenne. En clair, l'OM a débuté son mercato d'été par une ponction sévère de son effectif. Certes, la masse salariale va diminuer grâce aux départs de Gignac (Mexique, Turquie, Russie, Angleterre ?) et Ayew (Swansea), mais Vincent Labrune ne dispose d'aucune liquidité en contrepartie. Et va donc devoir réaliser une grosse vente avant de songer à renforcer son groupe, si tant est que le terme renforcer puisse s'appliquer.

Imbula, la clé du mercato marseillais


Cette transaction miracle pourrait s'appeler Giannelli Imbula. Arrivé à l'OM il y a deux saisons en provenance de Guingamp pour un peu moins de 10 millions d'euros (bonus inclus), l'international espoir a une grosse cote en Europe et semblait destiné à rejoindre Valence pour 22 millions hors bonus et un salaire mensuel à 350 000 euros. Mais voilà, alors que la direction sportive du club espagnol semblait convaincue, l'agent Jorge Mendes, très influent auprès du propriétaire Peter Lim, a " arrangé " le recrutement de Rodrigo Caio, milieu défensif de São Paulo, pour plus de 12 millions d'euros. D'où une temporisation de Valence aujourd'hui alors que, selon la Gazzetta dello Sport, l'Inter Milan et surtout le Milan AC - qui serait disposé à offrir 28 millions d'euros pour un coffret Imbula/Mendy - seraient désormais en pole. Plus tôt sera conclue cette vente, plus tôt l'OM pourra préparer son audition devant la DNCG, ainsi que sa campagne de recrutement.

Mais pour autant, la liste des départs pourrait s'allonger : outre Benjamin Mendy - qui a annoncé rester à Marseille, mais est convoité -, Steve Mandanda, Nicolas Nkoulou, Florian Thauvin et Dimitri Payet sont également indécis. C'est pour les deux premiers que la situation est la plus risquée pour la direction marseillaise : en fin de contrat dans un an, les deux joueurs ont des émoluments qui ne sont…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant