Marseille : le FN Stéphane Ravier embauche son fils à la mairie

le
0
Si je l?avais voulu, j'aurais embauché mon fils comme assistant parlementaire, s'est défendu le sénateur-maire FN Stéphane Ravier.
Si je l?avais voulu, j'aurais embauché mon fils comme assistant parlementaire, s'est défendu le sénateur-maire FN Stéphane Ravier.

C'est l'arroseur arrosé. Le sénateur-maire FN du secteur nord-est de Marseille Stéphane Ravier dénonce régulièrement les procédés clientélistes de ses adversaires. Mais cette fois, c'est lui qui s'est adonné à ce genre de pratique en embauchant son fils avec les deniers publics. Un biberonnage en règle révélé par le site d'information Marsactu.

"Il nettoie les parcs et jardins en binôme avec un autre qui, lui, n'est pas de ma famille, je vous signale. Si je l'avais voulu, je l'aurais embauché comme assistant parlementaire", s'est défendu Stéphane Ravier, qui explique que "c'est un choix collectif des élus du 13 et 14e arrondissement (dont il est maire, NDLR)". Grâce à ce petit boulot aux espaces verts de la mairie, le fils de l'élu frontiste devrait gagner "1 000 euros" jusqu'au mois de décembre. "Là, je le mets au boulot comme d'autres et je peux vous dire que je suis plutôt content du travail effectué, ce qui vaut pour lui comme pour son collègue", a déclaré le maire.

"Guérini d'or"

Ses opposants se sont empressés de dénoncer ce petit passe-droit sur les réseaux sociaux. À commencer par Christophe Castaner, le candidat socialiste à la région Paca. Les militants socialistes des Bouches-du-Rhône se sont, eux, amusés à offrir un "Guérini d'or" à l'élu FN en clin d'oeil à Jean-Noël Guérini, le sénateur socialiste empêtré dans plusieurs affaires judiciaires.

 

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant