Marseille : le conseil municipal met fin au projet de grande mosquée

le
3
Marseille : le conseil municipal met fin au projet de grande mosquée
Marseille : le conseil municipal met fin au projet de grande mosquée

Le projet de construction d'une grande Mosquée, à Marseille (Bouches-du-Rhône) est bel et bien enterré. Le conseil municipal de Marseille a en effet voté lundi la résiliation du bail du terrain. Il est vrai que le projet, lancé il y a environ dix ans, n'a jamais véritablement démarré.

 

«Le bail est caduc, le permis de construire est caduc, ce n'est pas la peine d'aller plus loin», a justifié le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, avant de mettre au vote le rapport 235 portant sur la «résiliation du bail emphytéotique administratif conclu par la ville de Marseille au bénéfice de l'association La mosquée de Marseille pour l'édification d'une mosquée».

 

VIDEO. A Marseille, le projet de grande mosquée enterrée

La Grande Mosquée de Marseille : un projet enterré

 

Une partie de l'opposition de gauche a voté contre le rapport, notamment la sénatrice socialiste Samia Gahli et l'écologiste Karim Zéribi, qui se sont insurgés contre ce vote.

 

[mosquée] je suis triste pr les marseillais méprisés par l'abandon du projet, triste pour ceux à qui on ne reconnaît ni la foi, ni la place

— Samia GHALI (@SamiaGhali) 3 octobre 2016

 

Jean-Claude Gaudin s'est en revanche engagé à «faciliter» un éventuel projet, «si un jour la communauté musulmane veut ériger une grande mosquée». «Nous vérifierons l'origine des fonds, nous vérifierons si c'est possible, et à ce moment-là nous chercherons un terrain pour construire cela».

 

La mosquée était prévue sur un site du nord de la ville

 

La ville avait consenti ce bail de 50 ans en 2007 pour un terrain de 8000 m2 sur le site des anciens abattoirs au nord de la ville, dans le 15e arrondissement. La municipalité avait évoqué plusieurs raisons pour cette résiliation, notamment les problèmes de recouvrement de loyers. L'association, qui avait trois ans de retard de paiement des loyers, soit 62 000 euros, s'était ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • masson33 il y a 2 mois

    Bravo M. Gaudin....en voilà au moins un qui a de grosses...convictions....et pas des molles, petites et ratatinees des autres hommes politiques de tous bords...Bravo...!

  • am013 il y a 2 mois

    C'était le projet du seul homme contre toute sa ville...normal donc...quel scandale de donner en plus en location tant de terrain pour même pas 2000€ par mois, prix de location d'une villa avec 1000m2 de terrain.

  • mqsd il y a 2 mois

    il y a de la place en Algerie et au maroc