Marseille : Le club reprend le contrôle des abonnements

le
0
Marseille : Le club reprend le contrôle des abonnements
Marseille : Le club reprend le contrôle des abonnements

Sans surprise, à l'issue d'une réunion entre huit groupes de supporters et la direction de l'OM mardi, le principe d'une commercialisation intégrale et exclusive de la billetterie du stade Vélodrome par le club olympien a été acté.

La révolution au Vélodrome aura bien lieu. « Ce jour, le mardi 6 octobre 2015 à 17h00, se sont réunis au Centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus, la SASP Olympique de Marseille et ses 8 groupes de supporters (Club des Amis de l’OM, Club Central des Supporters, Dodger’s Marseille, Fanatics, Marseille Trop Puissant, South Winners, Ultras Marseille, Yankee Nord Marseille), afin d’élaborer une nouvelle forme de collaboration et de pérenniser et renforcer les relations historiques entre le Club et les associations, annonce un communiqué publié mardi sur le site de l’OM. A été acté le principe d’une commercialisation intégrale et exclusive de la billetterie (abonnements et places sèches) du stade Vélodrome par le Club. »

Le OM-OL a tout lancé

Cette décision, qui prend effet la saison prochaine, est la conséquence notamment des débordements survenus lors de Marseille-Lyon, le 20 septembre dernier. La rencontre avait été interrompue pendant plus d’une vingtaine de minutes en raison de projectiles en tous genres lancés sur la pelouse du Vélodrome, dont un fumigène et des bouteilles de bière. Les pouvoirs publics avaient pris en main le dossier à moins d’un an de la tenue de l’Euro 2016 en France. Les deux virages du Vélodrome ont d’ailleurs été fermés face à Angers une semaine plus tard en attendant une décision définitive de la LFP. « Les groupes de supporters de l’Olympique de Marseille ont entendu les arguments du Club et ont pris conscience des nouveaux enjeux liés à la fois à l’environnement du football en général et au succès de l’organisation de l’Euro 2016 en particulier », précise le communiqué.

Des pratiques déjà remises en cause

Depuis 1987 et une décision du président de l’époque, un certain Bernard Tapie, les groupes de supporters pouvaient gérer à leur guise les abonnements des deux « kops ». Une pratique qui avait été déjà dénoncée dans un rapport du ministère de l’Intérieur en 2013 dont La Provence s’était procurée une copie : « La totalité de la billetterie des virages - cas unique en France et dont la mission ne connaît aucun autre exemple en Europe - est déléguée aux associations de supporters qui achètent des contingents d'abonnements à l'OM et servent les supporters selon des mécanismes d'une parfaite opacité ; le club ne détient même pas le listing des abonnés ». Pour autant, la nouvelle politique n’est pas encore clairement connue : « Les modalités de cette commercialisation seront définies dans le cadre d’une convention qui sera élaborée, dans les prochains jours, en concertation avec les différents acteurs », affirme le communiqué. Pour le plus grand bonheur de Vincent Labrune, le président de l'OM, qui a obtenu gain de cause sur cet épineux dossier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant