Marseille : Lassana Diarra estime être libre

le
0

Lors d’un entretien accordé à « L’Equipe Enquête », le magazine de l’information de L’Equipe 21, Lassana Diarra, le milieu de terrain de Marseille, assure être libre pour le Mercato d’été.

Approché concrètement par le Paris Saint-Germain, Lassana Diarra (31 ans), le milieu de terrain récupérateur de Marseille, a fait le point sur son avenir à l’occasion d’un entretien accordé à « L’Equipe Enquête », le magazine de l’information de L’Equipe 21. Sous contrat jusqu’en juin 2019 avec le treizième de Ligue 1, qui l’a récupéré gratuitement l’été dernier, l’international français compte bien profiter d’une clause qui a été signée sous seing privé et qui doit faciliter son départ lors du Mercato d’été. « Je suis libre, explique notamment l’ancien joueur du Real Madrid ou encore du Lokomotiv Moscou. Je ne veux pas rentrer dans une guerre avec Marseille... et je pense qu’on ne va pas en arriver là. J’espère qu’ils vont tenir parole. Je suis venu à l’OM, j’ai fait de gros efforts. J’avais un accord avec le président, c’était donnant-donnant, avec une clause impliquant qu’en cas de non qualification européenne, je pourrais quitter le club si j’en avais envie. C’était le deal avec Labrune à l’époque. Mon contrat a été fait en deux parties. Une partie conventionnelle, puis sous seing privé. Mon destin, je l’ai entre les mains. L'OM est au courant. Juridiquement, tout est OK. J’espère et j’ose espérer que l’OM et Labrune vont tenir leur parole. Je n’ai pas envie de rentrer en conflit ou quoique ce soit. Sincèrement, je n’ai pas peur. » Une confirmation qui explique peut-être pourquoi les champions de France n’ont pas pris officiellement contact avec l’OM. Selon nos informations, Lassana Diarra a déjà rencontré Olivier Létang, le directeur sportif adjoint du PSG, qui a aussi ciblé N’Golo Kanté de Leicester City (l’ex-joueur de Caen dispose d’une clause libératoire fixée à 25 M€). A cette occasion, le Tricolore s’est vu proposer un contrat pluriannuel, avec une importante prime à la signature et un salaire mensuel estimé aux alentours de 250 000 euros (hors primes). « Je n'oublierai pas ces supporters, poursuit le Marseillais. Je n'ai pas signé pas au PSG. Aujourd'hui, dans le football, il y a de beaux projets qui se montent un peu partout. Il y a des grands clubs qui font des saisons difficiles et qui vont essayer de se relancer. » Très séduit par la possibilité de retourner en Premier League (Tottenham, Leicester et Manchester United sont intéressés), Lassana Diarra est loin de fermer la porte au club du président Nasser Al-Khelaïfi qui disputera la prochaine édition de la Ligue des Champions, mais il y a un hic. Si Vincent Labrune a donné sa parole pour libérer son numéro 10, ce n’est pas forcément du goût de tout l’état-major olympien (et notamment de l’avocat de MLD, Igor Levin), où on évoque davantage une indemnité de plus de dix millions d’euros. De quoi compliquer le dossier. Surtout que « Lass » a connu une seconde partie de saison nettement moins flamboyante. Mais l’ex-Havrais veut positiver, même si une éventuelle vente du club pourrait être un grain de sable de taille dans sa quête d’un nouveau challenge. (Avec I.G.)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant