Marseille : la SNCM placée en redressement judiciaire

le
2
Marseille : la SNCM placée en redressement judiciaire
Marseille : la SNCM placée en redressement judiciaire

La SNCM a été placée ce vendredi en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce de Marseille (Bouches-du-Rhône). Ce dernier, qui a «constaté l'état de cessation de paiement» de la compagnie maritime, a fixé au 28 mai la fin de la période d'observation prévue dans le cadre de cette procédure, qui est synonyme de liquidation pour les syndicats. 

Un point d'étape sera réalisé le 7 janvier «afin de vérifier si les capacités financières sont suffisantes et permettent d'assurer le financement de son activité», ajoute le tribunal dans son jugement : si ce n'est pas le cas, à cette date, la procédure de redressement pourra être convertie en liquidation. Jean-Marc Janaillac, PDG de Transdev, actionnaire majoritaire de la SNCM (66%), estime dans un communiqué qu'il s'agit d'«une décision responsable, qui donne une chance à la SNCM de se construire un nouvel avenir».

Transdev a volontairement provoqué le dépôt de bilan

Evoquant «une nouvelle étape décisive», la direction de la SNCM considère que l'entrée en redressement judiciaire va permettre «de lancer officiellement l'appel d'offres pour les repreneurs». Cette action devrait en effet permettre, selon Transdev, de trouver un repreneur mais aussi empêcher le remboursement des aides publiques françaises, de 400 millions, que l'Europe a jugées illégale. «Nous rappelons que cette décision a été prise dans un contexte inédit avec une pression importante du gouvernement et d'un actionnaire, Transdev, plus que jamais défaillant», a pour sa part réagi la CFE-CGC : «Le tribunal hérite d'une situation volontairement dégradée par les actionnaires et la collectivité de Corse».

La justice, qui s'est réunie mardi, aura mis près d'un mois à répondre à la question de la cessation de paiement. Le dossier est complexe. Avec l'appui de l'Etat, qui possède 25% des actions, l'actionnaire majoritaire de la Société nationale Corse Méditerranée, Transdev ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jplata le vendredi 28 nov 2014 à 16:04

    Et on dit "merci qui?"... Merci la CGT!

  • mugri le vendredi 28 nov 2014 à 11:28

    enfin! vivement la liquidation!