Marseille : la fédération PS tarde à se remettre en ordre

le
0
Deux semaines après la mise en examen de Jean-Noël Guérini, les conflits se continuent de se multiplier entre socialistes dans les Bouches-du-Rhône.

Drôle d'ambiance à la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône alors que la campagne pour la primaire bat son plein. Mis en examen il y a deux semaines, Jean-Noël Guérini, homme fort du PS dans le département, s'est mis en congé du parti et en retrait de la présidence du conseil général alors que les instances nationales voulaient sa démission. Et chaque semaine apporte son lot de révélations sulfureuses.

Menaces verbales et diffamation

Dans ce contexte, la rénovation préconisée par le rapport Richard à la suite du rapport d'Arnaud Montebourg révélant les dérives de cette fédération, est loin d'être entrée dans les faits. «La rénovation se met en place beaucoup trop lentement», admet Marie-Arlette Carlotti, une opposante à Jean-Noël Guérini qui vient d'entrer dans le conseil fédéral, «la collégialité» mise en place le 8 septembre sur préconisation du rapport Richard. Elle se réunit ce jeudi pour la première fois. «Nous allons nous atteler

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant