Marseille : la charge de Guérini contre Carlotti et Mennucci

le
0
Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône flingue ces deux candidats à la primaire socialiste de Marseille. Marie-Arlette Carlotti et Patrick Mennucci ont fait de la rupture avec ce qu'ils nomment «le système Guérini» un argument de campagne. Guérini réplique.

Jean-Noël Guérini, le sulfureux président du conseil général des Bouches-du-Rhône, ancien homme fort du PS dans ce département, mis en examen à plusieurs reprises, notamment pour association de malfaiteurs, n'a pas disparu de la scène politique locale. Et il le fait savoir. Dans une interview au quotidien local La Provence , il rend les coups portés par deux des candidats à la primaire socialiste de Marseille, Marie-Arlette Carlotti, ministre des Handicapés, et Patrick Mennucci, député et maire de secteur, qui ont fait de la rupture avec ce qu'ils appellent «le système Guérini», un axe fort de leur campagne.

À Mennucci - qui avait déclaré en s'insurgeant de sa présence à la table...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant