Marseille : l'heure de la reprise en main

le
0
Manuel Valls a annoncé vendredi des mesures pour tenter de mettre fin au scandale de la BAC.

Après le vingt et unième règlement de compte intervenu jeudi dans le centre-ville en pleine journée et l'affaire des flics ripoux de la brigade anticriminalité (BAC) nord qui prend de l'ampleur avec quinze policiers mis en examen, le déplacement de Manuel Valls à Marseille tombait à pic! Le ministre de l'Intérieur avait en effet prévu de longue date de venir assister au congrès annuel d'Alliance, un des principaux syndicats de la police nationale, qui se tenait dans la Cité phocéenne. Il en a profité pour remonter le moral de ses troupes, très ébranlées par l'affaire de corruption touchant la BAC et continuer à serrer les boulons après sa décision radicale de dissoudre l'équipe de jour de la BAC nord.

Le premier flic de France, un titre qu'il revendique, a tenu à dire aux policiers de ce syndicat classé à droite qu'il leur maintenait sa confiance et qu'il les soutenait dans cette épreuve: «Je refuse l'amalgame. L'immense majorité des policiers accomplit ses m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant