Marseille : Investir sur le marché français

le
0
Marseille : Investir sur le marché français
Marseille : Investir sur le marché français

Vincent Labrune, le président de Marseille, assure que le club aura les moyens de se renforcer l'été prochain. Et ceci une éventuelle non qualification pour la prochaine édition de la C1. « Sans être en Ligue des Champions, nous aurons les moyens d'aligner une équipe compétitive en L 1, explique-t-il dans les colonnes de L'Equipe. Pour la première fois depuis des années, la Ligue des Champions sera un bonus, pas une nécessité. Vu notre classement, on ne peut quand même pas occulter cette hypothèse. Si on se qualifie pour la C 1, on sera beaucoup plus ambitieux sportivement. L'objectif principal, ce sera de renforcer l'équipe. Mais je ne ferai pas n'importe quoi non plus. »

Mais il ne faut pas non plus attendre de « grosses » stars sur la Canebière. La crise est passée par là? Le modèle économique a changé, poursuit Vincent Labrune. Les très grandes stars internationales, je suis désolé, mais nous n'avons plus les moyens. Nous pourrons investir la saison prochaine sur un marché de jeunes joueurs français (ndlr : Franck Tabanou, Benjamin Stambouli ou encore Joshua Guilavogui sont suivis de près), entre vingt et vingt-cinq ans, qui nous permettront, en L1, de rester a minima dans le haut du tableau et d'exister sur la scène européenne, ce qui ne sera sans doute pas le cas de nos principaux concurrents en France. C'est ça aussi, la réalité. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant