Marseille : ils racontent pourquoi ils ont chassé les Roms

le
0
Vols, incivilités… Les riverains qui les ont contraints à quitter leur campement racontent

Marseille

Le lieu semble au bout du monde: une cité HLM en cours de démolition au fond d'une petite vallée des quartiers nord, presqu'à la fin d'un chemin se terminant au cimetière des Aygalades, en contrebas de l'autoroute nord. Dans ce coin décrit par les habitants comme tranquille, une trentaine de riverains n'ont pas supporté l'installation d'un camp illégal de Roms sur le terrain laissé vacant par la démolition de trois des tours de la cité des Créneaux. Ils ont chassé eux-mêmes jeudi soir la quarantaine d'adultes et la quinzaine d'enfants roms qui s'y étaient installés quatre jours auparavant avec voitures, caravanes et tout un enchevêtrement de meubles, matelas, objets divers…

La cité des Créneaux fait partie du programme de l'agence de rénovation urbaine. Il ne reste plus qu'un seul appartement occupé par trois frères handicapés. Ces derniers refusent le logement proposé par la Logirem, le bailleur social, et l'empêchent donc de démolir l'ultime tour de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant