Marseille : Hortefeux promet une thérapie de choc

le
0
Près de 270 policiers arrivent en renfort dans la Cité phocéenne, où un adolescent a été tué et un enfant de 11 ans blessé par balles sur fond de trafic de drogue. Avec une vidéo iTélé.

Dans une surréaliste ambiance de Far West, Marseille renoue avec ses vieux démons. Ceux du trafic de drogue et des règlements de comptes qui ont fait de la Cité phocéenne un des berceaux du banditisme hexagonal.

Après une période d'accalmie relative - à peine chahutée par l'exécution de Farid Berrhama, dit «le Rôtisseur», en avril 2006 -, la chronique sanglante a repris. Pas moins de 26 règlements de comptes ont été recensés depuis janvier 2009 dans la ville. Commis à l'arme de guerre, ils ont coûté la vie à dix-neuf personnes et en ont blessé seize autres. Le dernier chapitre de la saga meurtrière remonte à vendredi soir, lorsque plusieurs inconnus déboulant au volant d'une Audi TT et d'une Alfa Romeo 147 ont ouvert le feu vers 21 h 30 à la kalachnikov en plein c½ur de la cité du Clos de la Rose, dans le XIIIe arrondissement.

Sept projectiles d'une première rafale cueillent mortellement Jean-Michel, 16 ans, au thorax et aux jambes. L'adolescent

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant