Marseille et Monaco se quittent sur un joli nul

le
0
Marseille et Monaco se quittent sur un joli nul
Marseille et Monaco se quittent sur un joli nul

Dans un match spectaculaire mais très inquiétant pour les défenses des deux équipes, Marseille et Monaco se sont quittés sur un match nul finalement plutôt logique. La star de la soirée : Almamy Touré, auteur d'un doublé dont un but superbe.

Olympique de Marseille 3–3 AS Monaco

Buts : Alessandrini, Batshuayi et Nkoudou pour l'OM // Touré et Coentrão pour l'ASM

Si c'est bien Michy Batshuayi qui honorait ce soir son trophée UNFP du meilleur joueur du mois d'octobre, l'attaquant marseillais a dû partager les honneurs avec un jeune latéral droit de 19 ans. Almamy Touré n'était peut être pas connu de tous avant le début de la rencontre, il va bien falloir que tout le monde retienne son nom à compter de ce jour. Ne serait-ce que pour la beauté de son deuxième but ce soir au Vélodrome. Une récupération sur un dégagement de Mandanda, une percée, un une-deux parfait avec Carrillo et un crochet intérieur pour laisser Rekik sur les fesses ont suffi au jeune latéral pour surprendre son monde. Les observateurs avaient déjà remarqué sa prestation lors du match à Arsenal, la saison passée, ils seront aujourd'hui satisfaits de pouvoir dire : "on vous l'avait dit !" Il aurait peut être fallu prévenir la défense marseillaise du coup.

Le show Almamy Touré


Après une interview exceptionnelle de Taye Taiwo et de sa voix de cartoon, les Marseillais pénètrent sur la pelouse du Vélodrome avec la ferme intention de poursuivre leur bonne série en cours. Avec une composition largement remaniée, les hommes de la principauté entendent bien se glisser sur le podium. Après le premier coup de sifflet de monsieur Turpin, les Olympiens s'emparent du cuir et le gardent un bon moment. Les Monégasques se contentent de défendre et, si ce n'est sur coups de pied arrêtés, ne se montrent pas très concernés. C'est donc assez logiquement que les hommes de Jardim concèdent l'ouverture du score après un cafouillage incompréhensible devant Subašić (12'). Romain Alessandrini peut sourire, il vient d'inscrire là son cinquième but de la saison. Décidément, tout semble réussir aux Marseillais ! Enfin tout sauf le marquage individuel sur coup de pied arrêté. Et c'est bien dommage.

Sur un coup franc très bien tiré de Fábio Coentrão, Almamy Touré, seul dans les six mètres, fusille Mandanda, impuissant (18e). Une égalisation offerte qui sort les Monégasques de leur attentisme. Moutinho s'amuse au milieu de terrain, sert Coentrão qui lance Carrillo à…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant