Marseille : droite et gauche s'entendent contre la saleté

le
1
Les éboueurs, dont le temps de travail moyen est, selon certains élus, de 2 à 3 heures par jour, devront travailler plus.

Marseille prend son problème de saleté à bras-le-corps. Cela fait des années que des solutions sont régulièrement annoncées sans résultat! Mais la ville s'apprête à accueillir du 12 au 17 mars le Forum mondial de l'eau, qui attirera 180 délégations de pays différents, soit plus de 20.000 personnes. Et surtout Marseille sera en 2013 capitale européenne de la culture, événement qui devrait drainer dix millions de visiteurs.

Vu l'importance de l'enjeu, droite et gauche ont enterré la hache de guerre et ont planché ensemble sur ce sujet difficile. En juillet, chaque camp a nommé deux élus. Pour le PS, la députée Sylvie Andrieux et le maire des Ier et VIIe arrondissements, Patrick Mennucci. Pour l'UMP, l'adjointe au maire, Martine Vassal, et le président du groupe UMP à la ville, Yves Moraine. Ces élus ont multiplié les visites de terrain et les réunions pour analyser le fonctionnement et les dysfonctionnements du service de ramassage des ordures et de celui de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mardi 14 fév 2012 à 11:22

    L'état de saleté chronique de cette ville magnifique est une honte. Je doute qu'il soit possible de revenir en arrière sur un avantage acquis en gardant les mêmes. Pour changer les choses, il n'y a probablement pas d'autre solution que de virer tout le monde et de repartir sur des bases nouvelles, comme Reagan l'avait fait avec les contrôleurs aériens aux USA.