Marseille doit-il sacrifier la Ligue des champions ?

le
0
Marseille doit-il sacrifier la Ligue des champions ?
Marseille doit-il sacrifier la Ligue des champions ?

Deux défaites d'entrée en Ligue des champions, voilà un scénario que l'OM a déjà connu, et même réécrit brillamment en 2010-2011, quand il s'était qualifié pour les huitièmes de finale malgré des revers inauguraux face au Spartak Moscou et Chelsea. Mais cette fois, un sentiment diffus plane : dans ce groupe à la densité extrême, l'OM est tendre, bien trop tendre. Doit-il tout miser sur la L1 et se servir de cette rencontre face à Naples pour faire des essais ?

Oui, un laboratoire intéressant. L'absence de Lucas Mendes, touché à un péroné face à Nice, permet déjà à Souleymane Diawara de retrouver les terrains, lui qui rongeait son frein. D'autres s'interrogent encore sur leur utilité, comme Benoît Cheyrou et Mario Lemina, qu'Elie Baup, attentif aux relations humaines, a écouté pendant la trêve internationale. « Pour moi, le turnover et les changements doivent être dictés par le terrain, explique Baup. Je ne pars pas avec l'idée d'aller voir un gars : Au prochain match, tu rentres à la 60e, puis au prochain, tu es titulaire, etc. » Un soupçon d'audace en plus, sur cette rencontre, permettrait aussi à certains jeunes ou débutants à ce niveau de se libérer de la pression de l'événement (J. Ayew, Thauvin).

Non, l'Europe ne se galvaude pas. Pour construire patiemment, Baup aime avoir des fondations solides : « Dans mon esprit, ce n'est pas le troisième match de Ligue des champions, mais le cinquième, vu qu'on a affronté les deux meilleures équipes de L1, Paris et Monaco. L'idée du laboratoire, on verra plus tard. Sur ce choc face à Naples, j'aimerais qu'on réussisse enfin à ce niveau en trouvant l'équilibre entre se livrer naïvement et être trop sur le recul. » Pour le consultant Eric Di Meco, « il faut mettre l'équipe type. C'est la dernière chance de s'ouvrir la porte de la Ligue Europa, car une troisième place serait déjà un exploit. Tu ne peux pas galvauder ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant