Marseille : des vers et des chenilles dans le riz et les choux de la cantine

le
7
Marseille : des vers et des chenilles dans le riz et les choux de la cantine
Marseille : des vers et des chenilles dans le riz et les choux de la cantine

Ce n'est pas une première mais l'événement fait toujours impression. A Marseille (Bouches-du-Rhône), les écoliers ont failli trouver lundi de jolies petites bêtes dans leur assiettes, comme le raconte La Provence ce mardi matin.

Le personnel de la cantine s'en est rendu compte au moment de servir : des vers et des chenilles grouillaient dans les choux et le riz destinés aux bambins. Les plats, préparés par la Sodexo, le prestataire de la ville, ont été renvoyés et remplacés par un repas de substitution.  

Des repas de substitution ont été mis en place. Les élèves ont pu déjeuner dans des conditions normales. #sodexo? Jean-Claude GAUDIN (@jcgaudin) January 20, 2014

Les parents d'élèves et les agents municipaux n'ont pas trouvé cette histoire de petites bêtes à leur goût. Certains ont même menacé de porter l'affaire en justice. Ils doivent être reçus par l'adjointe au maire déléguée à l'Education ce mardi. Des événements similaires étaient déjà intervenus récemment dans les cantines marseillaises. 

Alors que le patron de Sodexo Education est attendu ce mardi à Marseille, le directeur régional Sodexo Education assure que les deux derniers incidents sont liés au mode de production bio (les produits bio composant 30% des repas). «Notre fournisseur livre six tonnes de brocolis, et sur deux écoles on retrouve de petites chenilles dans la tête du chou. Comme on est en bio, qu'il n'y a pas de traitement phytosanitaire, on a eu cela», se défend Aurélien Blanchet. Quant au chou-fleur, en cours d'analyse, ce n'est pas un ver, plutôt un insecte, ajoute-t-il.

La ville, qui entend faire payer une amende à son prestataire, a demandé qu'un «audit complet du circuit d'approvisionnement et de la chaîne de production alimentaire de la cuisine centrale de la société Sodexo» soit effectué. Une analyse des denrées concernées est par ailleurs en cours.

Pour éviter tout autre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le mardi 21 jan 2014 à 19:36

    et oui Jean... et puis les insectes mangé de suite c est com le hal al ... donc là on risque pas le procès de sos laxisme ....

  • mlaure13 le mardi 21 jan 2014 à 18:19

    Les protéines d'insectes sont les plus riches et les meilleurs...en Asie -2 milliards d'hab- un plat comme celui-ci est recherché et coûte assez cher ?!!!...:-)))

  • emresibe le mardi 21 jan 2014 à 17:09

    quant on sait se que bou;ffe le porc!! vous inquiétez pas on a tous des estomac de cochon :D

  • jean.e le mardi 21 jan 2014 à 15:59

    ouf c est pas du porc on est passe pres du drame

  • M1765517 le mardi 21 jan 2014 à 15:18

    je doute que des insectes puissent grouiller après cuisson !

  • lberger4 le mardi 21 jan 2014 à 15:17

    je me méfierai d'analyses rapides ! il faut bien regarder, c'est tout de même bizarre, dans une grade entreprise comme Sodexo que l'on trouve par 2 fois des insectes aussi visibles !!! N'y aurait-il pas un règlement de compte, un désir de nuire !!! tout ceci me paraît étrange !!

  • LeRaleur le mardi 21 jan 2014 à 15:03

    Tous en justice. Quand c'est bio, faut s'attendre à tout. Bon, si les vers et les insectes sont bio...