Marseille : des policiers réclamés aux urgences

le
2
L'agression d'un infirmier par des jeunes venus se faire soigner alors qu'ils venaient d'en blesser mortellement un autre a choqué le monde hospitalier.

Marseille

«Des alertes, il y en a déjà eu mais cette fois, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase!» Cette réflexion d'une infirmière de l'hôpital de la Conception reflète le sentiment général dans cet établissement. Les personnels sont choqués par l'agression au couteau de Gérald, l'infirmier d'accueil des urgences, par un patient venu avec deux comparses se faire soigner après qu'il avait mortellement blessé un jeune, à la sortie d'une boîte près du Vieux-Port, dans la nuit de samedi à dimanche.

Difficile d'accepter cette violence à laquelle ils sont trop souvent confrontés. Les trois jeunes ont tout de suite été très agressifs et vindicatifs quand ils sont arrivés à l'accueil des urgences vers 5 heures et demie. Ils ont demandé à être soignés immédiatement mais ont refusé de pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le lundi 19 aout 2013 à 20:57

    Dommage qu'ils ne doivent pas tirer la morgue est toute proche...

  • pierry5 le lundi 19 aout 2013 à 20:44

    Ma petite entreprise, connait pas la crise..... chantait-il. Le métier de flic non plus. Non seulement il ne connaît pas la crise mais ne risque pas de la connaître ultérieurement.