Marseille chavire avec ses Bleus

le
0
Les supporteurs français sur le Vieux-Port, le 7 juillet.
Les supporteurs français sur le Vieux-Port, le 7 juillet.

A Marseille, les supporters des Bleus ont célébré la victoire de la France contre l’Allemagne en demi-finale de l’Euro 2016.

Trente-deux ans après le France-Portugal de l’Euro 1984, le public du stade Vélodrome a une seconde fois porté les Bleus jusqu’en finale d’un championnat d’Europe. Et ce jeudi 7 juillet, désormais historique, il n’a même pas eu besoin de pousser son équipe pendant d’interminables prolongations. Le « weltmeister » allemand a craqué bien avant, comme submergé par les milliers de drapeaux bleu-blanc-rouge agités dans les tribunes et les cris de près de 40 000 Français - sur 64 000 spectateurs - chavirés de bonheur.

« On continue jusqu’à Paris ! » sourient Radj, Kouresh et Fabrice, trois Réunionnais de Saint-Denis, venus soutenir la France et leur « pays » Dimitri Payet. « On sent une vraie équipe, solidaire, qui en veut… Et Grizou a fait la différence ! » planent Stéphane et Alex, deux Toulonnais en maillot bleu. « C’est du bonheur en brique, complète Damien, Alsacien qui porte un drapeau tricolore comme Superman sa cape. On était stressé tout le début de match… Le premier but est arrivé comme une libération. Après, c’était une autre partie ».

« Pour se venger de Schumacher » Toute la journée, pourtant, les supporters des champions du monde allemands ont promené leurs certitudes à Marseille. En rougissant sur le sable des Catalans ou en buvant des pintes de bière place Castellane. Tom et Frank, arrivés en fin d’après-midi de Francfort, résument l’état d’esprit des 25 000 fans de la Mannschäft. « Nous avons l’équipe la plus expérimentée, celle qui joue le plus collectivemen...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant