Marseille : Boutobba refuse de passer pro et taille le club

le
0

Bilal Boutobba a indiqué vendredi dans les colonnes de La Provence qu'il avait refusé la proposition de contrat professionnel de l'OM. " Si je signe, je sais que je me perds... ", a notamment lâché l'international français U17.

Encore un camouflet pour la politique sportive de l’Olympique de Marseille et surtout de Vincent Labrune. Le club phocéen devrait en effet perdre un joueur parmi les plus prometteurs de son centre de formation. Bilal Boutobba a confié vendredi dans les colonnes de La Provence qu’il avait décidé d’écarter la proposition de contrat professionnel émanant de ses dirigeants. « C'est une belle offre, c’est même fabuleux, mais ce n'est pas une question d'argent, a souligné le milieu marseillais de 17 ans. J'ai besoin d'un projet sportif mais il n'y en a pas ! Si je signe à l'OM, je sais que je me perds... J'ai toujours eu de la chance, j'ai toujours pu voir avant de faire. Et quand je vois mes copains qui ont signé pros ces dernières années, je pense faire le bon choix. »

« Si Bielsa était resté, j'aurais joué »

Boutobba reproche notamment au staff en place de ne pas lui avoir donné sa chance avec l’équipe première cette saison, après avoir réalisé trois courtes apparitions en L1 au cours de l’exercice 2014-15 (vingt-cinq minutes de temps de jeu au total). « Si (Marcelo) Bielsa était resté, j'aurais joué. Il m'a beaucoup aidé... Mais à ce jour, j'ai perdu tout ce bénéfice », regrette l'international français U17, champion d'Europe dans sa catégorie d'âge l'année dernière avant de participer au Mondial. Interrogé par La Provence, Franck Passi défend l’option prise par son club dans la gestion de ses jeunes pousses.

Et pourtant, en février...

« On fait à peu près la même chose qu’à Lyon en terme de formation », a assuré l’entraîneur adjoint de Michel. Le discours de Boutobba est en tout cas bien différent de celui que le Franco-Algérien tenait début février, toujours dans La Provence. « Il y a des contacts avec des clubs étrangers (ndlr : Tottenham par exemple), mais je suis à l'OM, je suis marseillais et mon avenir est à l'OM. » Il a suffi de six semaines à peine pour que tout change. L’enlisement du groupe pro en L1, où l’équipe occupe actuellement la onzième place, n’y est certainement pas étranger. L’absence de plan stratégique pour la saison prochaine non plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant