Marseille bat Braga et se replace

le
0

Une très légère domination et un but en solitaire de Nkoudou ont suffi. Dans un Vélodrome clairsemé, l'Olympique de Marseille a battu Braga (1-0). Les espoirs de voir les seizièmes de finale de la Ligue Europa renaissent.


OM - Braga
(1-0)

G. N'Koudou (38') pour Marseille


Enfin. Enfin, l'OM sort la tête de l'eau. Enfin, l'équipe de Michel enchaine trois victoires consécutives. Enfin, les Olympiens gagnent un match au Vélodrome, ce qu'ils n'avaient pas fait depuis le 13 septembre dernier. Du coup, les espoirs de voir les seizièmes de finale de cette Ligue Europa renaissent. Après la victoire contre Nantes, Michel s'offre un peu d'air. Après le match nul entre Groningue et Liberec, les Olympiens sont deuxièmes du groupe J.

Nkoudou, le sauveur


"Sauvons l'Europe" peut-on lire sur une banderole des supporters marseillais. Pourtant, cette phrase digne d'Herman Van Rompuy n'a semble pas convaincu le public marseillais, qui a totalement déserté le Vélodrome. Toujours à la recherche d'un match référence, Nkoulou débute mal et offre la première action dangereuse de la rencontre: effacé par Rui Fonte, le défenseur camerounais le retient à l'entrée de la surface. Pas de faute selon monsieur Gocek et une première polémique. Dix minutesde jeu et le match se joue au rythme d'un album de Bénabar : lent et sans relief. Seul Michy vient rompre la monotonie avec une frappe détournée par le gardien de Braga. Comme à l'aller, la défense portugaise semble friable : Cabella frappe au-dessus de la cage, et Batshuayi manque d'intercepter une passe en retrait. L'affaire des crampons volés (ou la pelouse trop arrosée) semble avoir marqué les "Minhotos", qui glissent énormément et rendent le ballon à l'OM.

Comme au match aller, les joueurs de Braga continuent avec leurs improbables combinaisons sur corner certes infructueuses, mais qui inquiètent Mandanda. À la demi-heure de jeu, les Olympiens se décident enfin à sortir de leur moitié de terrain. Sur un centre d'Isla, Willy Boly détourne le ballon sur la barre transversale et manque de marquer contre-son-camp. Sur l'action suivante, l'ancien auxerrois contre le ballon de la main dans la surface. Toujours pas de péno et l'indignation…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant