Marseille : 28 règlements de comptes en deux ans

le
1
Un adolescent de 17 ans a été abattu jeudi de sept balles de kalachnikov.

Marseille peine à évacuer l'atmosphère de Far West qui la tenaille depuis des lustres.Jeudi matin, Kamel E., un gamin de 17 ans, a été mortellement fauché de sept projectiles de calibre 7,62 mm, tirés par une kalachnikov. Née en février 1994, la victime était un rejeton des quartiers nord de la Cité phocéenne, gangrenés par les trafics de drogue et les règlements de comptes en série. Il était, semble-t-il, en «affaires» avec un ami avant que la conversation ne vire à l'aigre.

Connu de la police, selon le procureur adjoint de la République, Michel Raffin, pour de «petits trafics de stupéfiants et des vols», il a été touché à l'abdomen et aux jambes. En dépit des soins prodigués par les marins-pompiers, qui ont fourni des efforts désespérés pendant une heure au pied de son immeuble de la cité de la Castellane (XVe arrondissement), Kamel n'a pu être ramené à la vie. Un pistolet aurait été retrouvé sur son cadavre. «Il s'était disputé une semaine

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le vendredi 23 déc 2011 à 13:11

    Soit 11 200 euros d'économie quotidienne en frais d'incarcération....Pas mal quand même...! Surtout si on ajoute la garantie d'aucune récidive pour le coup !