Marquinhos, déjà taulier du Brésil ?

le
0
Marquinhos, déjà taulier du Brésil ?
Marquinhos, déjà taulier du Brésil ?

Chaque jour plus important au PSG, Marquinhos n'est encore au Brésil qu'un talent en devenir. Régulièrement appelé mais très peu utilisé, ses performances actuelles en club et le goût de Carlos Dunga pour les défenseurs fiables et rigoureux pourraient néanmoins accélérer sa montée en grade.

30 septembre 2014 au Parc des Princes. Le PSG vit un test grandeur nature face au FC Barcelone pour savoir si oui ou non il est entré définitivement dans la cour des grands. Alors qu'il mène au score, le club parisien souffre face aux offensives catalanes et, à la 82e minute, Munir disloque la défense parisienne d'un centre à destination de Jordi Alba. Alors que l'égalisation semble au bout des crampons du latéral espagnol, Marquinhos se jette et détourne en corner, avant de célébrer le sauvetage avec une posture guerrière. Un fait d'armes qui résume bien les états de service actuels du défenseur parisien : simplicité, solidité, efficacité.
Programmé pour les JO 2016
Depuis le début de la saison 2014-2015, Marquinhos a même su rendre service comme arrière droit, où il est devenu bien plus qu'un remplaçant de Van der Wiel quand il ne tient pas la baraque au centre, aux côtés de Thiago Silva. Avec très peu de fausses notes, encore moins lors des grands rendez-vous de la Ligue des champions. De quoi en faire un postulant crédible pour la Seleção, où il est régulièrement appelé - bien qu'il soit forfait sur blessure pour le match contre la France -, mais peu souvent utilisé pour le moment (3 sélections). Au Brésil, Marquinhos est perçu comme un joueur clé pour le futur, notamment les JO 2016 à Rio, puis la Coupe du monde 2018 en Russie. Mais pour 2015, il doit encore ronger son frein, la hiérarchie actuelle semblant faire de lui un numéro 4 derrière Thiago Silva, David Luiz ou encore Miranda de l'Atlético, tous considérés comme supérieurs par le public et les observateurs. Si bien que son absence de la liste de Scolari pour le Mondial 2014 était passée comme une lettre à la poste, contrairement à celle de Miranda au profit d'Henrique, du Napoli.
Méconnu au Brésil
Considéré comme l'un des dix meilleurs jeunes de la planète par The Guardian, Marquinhos se voit appelé à la patience, alors que sa carrière a longtemps défilé en accéléré : champion d'Amérique du Sud U17 avec le Brésil en 2011, le jeune défenseur central a fait son trou aux Corinthians dès 2012. Mais dans une équipe performante, il se contente de jouer le plan B en défense central pour Tite, qui s'appuie sur Chicao et Leandro Castán, puis Paulo André. S'il glane du temps de jeu en Brasileiro, il assiste au sacre en Libertadores depuis le banc de touche. Un statut de...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant