Maroc-Quatre personnes soupçonnées de liens avec l'EI arrêtées

le
0

RABAT, 16 novembre (Reuters) - La police marocaine a arrêté lundi quatre personnes soupçonnées d'appartenir à une cellule liée à l'Etat islamique, annonce lundi le ministère de l'Intérieur. Cette cellule est la dernière en date d'une série de groupes que la police a dit avoir démantelé. Elle était basée à Beni Mellal, dans le centre du pays. "Les investigations préliminaires ont révélé que les membres de cette cellule se sont engagés dans un plan terroriste dangereux visant à attenter à la stabilité et la sécurité du Royaume, à travers l'exécution d'opérations terroristes", déclare le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "Les mêmes investigations ont révélé que le chef de cette cellule entretenait une relation étroite avec des combattants marocains aux rangs de l'EI (...) afin d'obtenir le soutien logistique nécessaire pour l'exécution de ces plans terroristes." Les autorités marocaines ont annoncé la semaine dernière l'arrestation d'un homme à Nador, dans le nord du royaume. Elles le soupçonnent d'avoir voulu préparer des attentats au Maroc et contre une église en Europe. Des centaines de combattants partis du Maroc et d'autres pays d'Afrique du Nord ont rejoint les rangs de l'Etat islamique, en Syrie, en Irak ou encore en Libye. Selon des chiffres communiqués en 2015, près de 1.500 ressortissants marocains combattaient dans les rangs des groupes armés en Syrie et en Irak. Plus de 200 sont rentrés au Maroc et 226 ont péri dans les combats. (Aziz El Yaakoubi; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant