Maroc: Mohammed VI prépare le changement

le
0
Le souverain chérifien tente de répondre aux aspirations des jeunes qui continuent à manifester dans le pays.

De notre envoyé spécial à Rabat et Marrakech.

Ils tiennent d'interminables happenings dans des locaux prêtés par de petits partis politiques ou des organisations de défense des droits de l'homme. Apparus sur le devant de la scène au lendemain de la chute de Moubarak, à la suite d'un appel lancé sur Facebook, les marcheurs du «printemps marocain» ont pris l'habitude de défiler tous les mois.

Les jeunes du Mouvement du 20 février réclament des changements radicaux. Ils dénoncent les passe-droits, réclament le départ de membres de l'entourage de Mohammed VI qu'ils jugent corrompus, défendent la liberté d'expression et demandent, pour certains, un débat sur l'article 19 de la Constitution qui déclare le roi Amir al-Mouminine, c'est-à-dire Commandeur des croyants et affirme la sacralité de sa personne.

Dialogue difficile

Le mouvement draine, lors de ses pics, plusieurs dizaines de milliers de personnes à travers le pays. Les manifestants qui sont encore descend

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant