Maroc : les réformes de Mohammed VI passent l'examen de la rue

le
0
La contestation semble s'essouffler à l'approche du référendum constitutionnel.

Bien que divisés, les Marocains qui ont défilé, dimanche en fin de journée, dans les principales villes du royaume manifestaient tous pour plus de démocratie. Les uns s'étaient regroupés pour protester contre la nouvelle Constitution qui sera soumise à référendum vendredi prochain. Ils critiquent un texte qui ne va pas assez loin, selon eux, dans la mise en place d'une monarchie parlementaire. Ils reprochent notamment au roi de garder les leviers de commande des pouvoirs régaliens.

Membres du Mouvement du 20 février, ces contestataires descendent régulièrement dans la rue depuis plus de quatre mois et se veulent des dépositaires de la version maro­caine du «printemps arabe». Pacifiques et innovateurs, ils n'ont pas réussi à se transformer en un mouvement de masse. À Rabat, les opposants n'étaient qu'un millier, ce dimanche. Des cordons de gardes mobiles les séparaient d'attroupements de contre-manifestants brandissant, devant l'entrée de la médina, le drape

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant