Maroc-Les islamistes du PJD en tête des législatives

le
0
    RABAT, 8 octobre (Reuters) - Les islamistes du Parti justice 
et développement (PJD), au pouvoir depuis cinq ans au Maroc, ont 
gagné le plus grand nombre de sièges à l'issue des élections 
législatives organisées vendredi, juste devant le Parti 
authenticité et modernité (PAM), considéré par certains comme 
étant trop proche du palais. 
    Après le décompte de quelque 90% des voix, des résultats 
annoncés samedi par le ministère de l'Intérieur montrent que le 
PJD a remporté 99 sièges, le PAM 80. Istiqlal, le parti de la 
lutte pour l'indépendance, a glané 31 sièges. 
    Les élections pour la Chambre des représentants étaient un 
test de la monarchie constitutionnelle marocaine, cinq ans après 
que le roi a accordé des pouvoirs limités à un parlement élu 
dans la foulée du "printemps arabe". 
    Selon le système électoral marocain, aucun parti ne peut 
obtenir la majorité absolue des suffrages d'une chambre qui 
compte 395 sièges. Cela suppose que le vainqueur du scrutin doit 
former un gouvernement de coalition. 
    Le roi, qui détient encore les rênes du pouvoir, choisit un 
Premier ministre issu des rangs du parti vainqueur des 
élections. 
    "Le peuple marocain a massivement voté pour le PJD", a dit à 
des journalistes le Premier ministre sortant Abdelilah 
Benkirane. 
    Un autre groupe islamiste, Justice et Bienfaisance ainsi que 
des partis de gauche ont boycotté le scrutin en guise de 
protestation contre l'emprise du roi sur le pouvoir. 
 
 (Aziz El Yaakoubi et Patrick Markey, Benoît Van Overstraeten 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant