Maroc : le roi Mohamed VI appelle à un «front commun» contre le fanatisme

le
1
Maroc : le roi Mohamed VI appelle à un «front commun» contre le fanatisme
Maroc : le roi Mohamed VI appelle à un «front commun» contre le fanatisme

Le roi du Maroc Mohamed VI a appelé samedi ses compatriotes, en en particulier la diaspora, à se ressouder pour contrecarrer le djihadisme. «Face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, musulmans, chrétiens et juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes les formes», a-t-il plaidé dans un discours à la Nation prononcé à l'occasion du «63ème anniversaire de la Révolution du roi et du peuple».

 

Le souverain alaouite et «commandeur des croyants» a «invité» les cinq millions de Marocains vivant en Europe et dans le reste du monde «à rester attachés aux valeurs de leur religion et à leurs traditions séculaires face à ce phénomène qui leur est étranger». Il a «exhorté» ses concitoyens «à préserver la bonne réputation qui fait leur notoriété, à s'armer de patience face à cette conjoncture difficile, à s'unir et à être toujours en première ligne parmi les défenseurs de la paix, de la concorde et du vivre-ensemble dans leurs pays de résidence respectifs».

 

«(...) Nous condamnons vigoureusement le meurtre d'innocents», et le meurtre d'un prêtre «dans l'enceinte d'une église est une folie impardonnable», a souligné le roi, en référence à l'assassinat du père Hamel, égorgé par deux djihadistes alors qu'il célébrait la messe matinale, le 26 juillet, à Saint-Etienne-du-Rouvray.

 

«Ceux qui incitent au meurtre et à l'agression, qui excommunient indûment les gens et qui font du Coran et de la sunna (communauté des croyants) une lecture conforme à leurs intérêts, ne font que colporter le mensonge au nom de Dieu et du Prophète», a poursuivi Mohamed VI : «C'est cela la vraie mécréance (...)», a-t-il souligné, citant à l'appui de son propos sourates et hadiths. «Les terroristes qui agissent au nom de l'islam (...) sont des individus égarés condamnés à l'enfer pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 4 mois

    Tout est dit et il faudrait maintenant que l'entité saoudienne source de tant de maux disparaisse.