Maroc : le procès du baiser interdit a été ajourné

le
4
Maroc : le procès du baiser interdit a été ajourné
Maroc : le procès du baiser interdit a été ajourné

Le procès des deux adolescents marocains de 14 et 15 ans poursuivis pour avoir diffusé sur Facebook une photographie d'eux en train de s'embrasser devant leur collège de Nador (nord-est du pays) a été ajourné au 22 novembre. Il s'est ouvert ce vendredi matin au tribunal de première instance de la ville, en présence de la jeune fille incriminée. Mais l'audience a dû être reportée en raison de l'absence du jeune homme, qui était en retard. Leur camarade de 15 ans qui a pris la photo et doit lui aussi comparaître au procès, manquait également à l'appel.

Les trois collégiens, scolarisés au lycée collégial de Tariq Ibn Zyad, ont été arrêtés le 3 octobre sur ordre du procureur de Nador pour «atteinte à la pudeur dans un lieu public» après la publication du cliché sur le réseau social. Un délit passible d'un mois à deux ans de prison, selon l'article 483 du code pénal marocain. Ils ont ensuite passé trois jours dans un centre de protection pour l'enfance à Nador, avant d'être remis en liberté provisoire. Ils doivent désormais être jugés par un juge pour enfants.

Dénoncés par une association locale

C'est l'Organisation unie des droits de l'homme et des libertés publiques, une association locale, qui les a dénoncés au procureur le 30 septembre. «Dans le cas de l'affaire des trois élèves, l'OUDHLP n'agit que suite à des demandes de parents d'élèves outrés par les agissements de ces adolescents. N'oublions pas que nous sommes à Nador au Rif, une région connue pour être très conservatrice», a expliqué le président de l'association Faiçal El Marsi au journal marocain Yabiladi.

L'affaire a fortement mobilisé l'opinion publique au Maroc et à l'étranger, dont une grande partie a pris parti pour les amoureux et leur camarade. Après une série de «kiss-in» organisés la semaine dernière à Casablanca comme à Paris, un sit-in de solidarité est prévu ce samedi devant le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 11 oct 2013 à 18:50

    On sait comment ça commence…et même comment ça finit, par la dépravation d’une société…Ils l’auront leur MAI 68, et on voit ce que ça a donné…Bref, si ça plait à certains, que nos sociétés implosent d’une manière ou d’une autre, quelle importance n’est ce pas ?...

  • M4802577 le vendredi 11 oct 2013 à 16:32

    boycottez le Maroc et les produits marocains

  • Boongo le vendredi 11 oct 2013 à 16:26

    Ils nous souale ces homos à nous imposé leur sexualité anormale ...

  • nebraska le vendredi 11 oct 2013 à 16:24

    Super moderne le maroc !!