Maroc : le parti Istiqlal claque la porte du gouvernement islamiste

le
0
Les ministres du parti de l'Istiqlal, principal allié des islamistes au pouvoir, ont démissionné du gouvernement. L'aboutissement de deux mois de crise politique.

Jusqu'à ce jour, le parti de l'Istiqlal était le principal allié des islamistes du Parti de la Justice et du développement (PJD) au sein du gouvernement de coalition marocain. L'Istiqlal compte 60 députés à la chambre des représentants et six portefeuilles ministériels au sein du gouvernement, notamment celui des Finances. Tous les ministres ont démissionné, sauf celui de l'Éducation, qui a 24 heures pour agir. «Dans le cas contraire, il sera exclu» du parti, a affirmé Adil Benhamza, le porte-parole de l'Istiqlal.

En quittant le gouvernement, l'Istiqlal oblige le PJD à effectuer un remaniement, voire des élections anticipées si le PJD ne parvient pas à trouver un nouvel allié de poids comparable. Une perspective que les cadres du mouvement assurent ne pas craindre. Un député et dirigeant du PJD...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant