Maroc : le grand test des législatives

le
0
Après le plébiscite du référendum institutionnel, l'incertitude demeure sur le poids électoral des islamistes.

Plus de 13 millions de Marocains sont conviés vendredi à renouveler leur Parlement à l'occasion d'élections législatives anticipées qui ont valeur de test. Les résultats du scrutin sont incertains. Plusieurs partis ont des chances d'arriver en tête, mais l'attention se polarise sur le Parti de la justice et du développement (PJD), un parti monarchiste d'obédience islamiste. Remportera-t-il la joute électorale pour former un gouvernement de coalition? En 2007, le PJD avait décroché la première position en voix mais seulement la deuxième en nombre de sièges. Il paraît à nouveau bien placé alors que le paysage institutionnel a changé.

Le pays n'a pas été épargné par la vague du printemps arabe. Les jeunes manifestants du Mouvement du 20 février ont poussé le roi à prendre des initiatives. Mohammed VI, qui jouit toujours d'une forte popularité après douze ans de règne, a initié une nouvelle Constitution approuvée en juillet par un référendum qui a tourn

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant