Maroc : «La grâce du pédophile est un prétexte»

le
0
INTERVIEW - Pierre Vermeren, historien spécialiste du Maghreb, met en perspective le mouvement de protestations contre la grâce royale accordée à un pédophile espagnol et la crise politique que traverse le pays.

LE FIGARO. - Que signifie les manifestations contre la grâce royale accordée par Mohammed VI à un pédophile espagnol?

Pierre VERMEREN. - Les manifestations ne portent pas uniquement sur ce point. Ce n'est qu'un prétexte. Il faut bien replacer les événements dans la crise politique que traverse actuellement le royaume. Le Parti de la justice et du développement (PJD), les islamistes au pouvoir, est menacé depuis plusieurs mois. Début juillet, plusieurs ministres conservateurs du parti Istiqlal ont quitté le gouvernement, ouvrant la porte à des législatives anticipées. Or, le PJD n'est pas étranger au lancement des manifestations. Plusieurs indices semble l'indiquer. Un responsable du parti a ainsi été l'un de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant