Marketing : le community manager, un atout pour les PME

le
0
Marketing : le community manager, un atout pour les PME
Marketing : le community manager, un atout pour les PME

Les community managers sont à la mode, même si l'on ne mesure pas toujours bien leur impact. Pourtant, comme l'explique «le Parisien Economie», les PME auraient tort de s'en priver...

Cette année-là, le président de Breizh Cola s'est glissé dans la peau d'un community manager sans le savoir... « Certains ont décidé que le Père Noël serait rouge, mais nous, on pense qu'il est breton », proclame un jour Stéphane Kerdodé sur son site. Il a l'humour communicatif : « Cette boutade a généré un buzz incroyable et prouve que l'on peut commencer avec peu de moyens et des idées », se souvient Mélanie Hossler, social media manager chez Extrême Sensio. Depuis, la PME bretonne a gagné en parts de marché, dépassé les 10 millions d'euros de chiffre d'affaires et délégué l'animation de son site à l'agence. « Cette entreprise a compris l'intérêt du community management pour accroître ses parts de marché. C'est un budget vite rentabilisé. »

Quatre fonctions

« Le community manager est peut-être même le poste le plus rentable d'une PME en BtoC (NDLR : qui s'adresse aux particuliers) ! » lance Georges Lewi. Pour ce spécialiste des marques, le poste mord à la fois sur des compétences de directeur commercial et de directeur communication. « Le community manager a quatre fonctions, résume cet expert. Il va parler de l'entreprise sur les réseaux sociaux, contrôler un peu le discours et animer des communautés. Mais il est plus qu'un ambassadeur : aujourd'hui, c'est aussi un agent recruteur de nouveaux clients et consommateurs. »

Se poser les bonnes questions

Raison de plus pour ne pas confier cette mission à n'importe qui. « Beaucoup de PME sont en retard sur ce sujet et se précipitent sans se poser les bonnes questions », observe Matthieu Chéreau, cofondateur de l'agence TigerLily. Spécialiste en gestion des médias sociaux, il invite les intéressés à analyser les erreurs commises par leurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant