Marketing : des écrans pour rester attractif

le
0
Marketing : des écrans pour rester attractif
Marketing : des écrans pour rester attractif

Ils ont peu à peu investi les espaces commerciaux. Ecrans, tablettes et bornes interactives ont fleuri depuis une dizaine d'années dans les magasins, reléguant au second rang les traditionnels panneaux d'affichage. Chez Carrefour, des bornes interactives mêlent offres promotionnelles, informations et conseils. Certaines enseignes y ont recours pour diffuser des publicités sur un produit en tête de gondole, quand d'autres tentent l'expérience de la vitrine interactive. Adidas par exemple a mis au point un mur d'écrans permettant à l'acheteur de faire défiler 8 000 modèles en 3D de baskets ou d'en changer la couleur. En pointe sur le sujet, l'enseigne Darty propose au centre commercial de Beaugrenelle (Paris XV e) des bornes pour accéder au catalogue de produits, créer un panier et appeler un vendeur, lui-même muni d'une tablette dont les informations peuvent être affichées à la demande sur grand écran.

Faire face au web

 

Les exemples d'affichage dynamique, dans des espaces de plus en plus connectés, ne cessent de se multiplier. Avec des objectifs distincts : publicité, communication, messages diffusés en interne, information au public ou signalétique. Mais pas seulement dans les grandes enseignes. Viticulteur à Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or), Jacques Tandy a installé un écran dans son espace de réception afin de « mettre en valeur l'offre du domaine et d'attirer l'oeil de l'acheteur potentiel, tout en gérant son attente ».

Lui aussi fait appel à d'autres technologies. « Une tablette me permet d'indiquer rapidement le nombre de bouteilles en cave pour une appellation bien précise, raconte le viticulteur. C'est un peu comme un vendeur de chaussures qui vérifie si telle ou telle pointure est disponible dans l'arrière-boutique ! »

Pour Muriel Blanc Duret, directrice conseil et concept chez Korus, spécialisé dans l'aménagement des boutiques, « l'un des enjeux, c'est de maintenir une attractivité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant