Mark Zuckerberg tente de monter un lobby

le
0
Le patron de Facebook, associé à d'autres patrons de la Silicon Valley, aimerait faire passer des lois permettant d'assouplir l'accession à la nationalité américaine pour les travailleurs étrangers.

Après les réseaux sociaux, la politique. Selon les informations de Politico et du Wall Street Journal, le fondateur de Facebook participerait à la création d'un groupe de pression en compagnie d'autres figures emblématiques de l'économie numérique, et d'un de ses camarades d'Harvard, Joe Green.

Le groupe ambitionne de faire passer au Congrès des lois permettant d'assouplir l'accession à la nationalité américaine. Un choix loin d'être anodin: les entreprises high tech américaines souhaitent attirer chez elles des talents du monde entier, mais le processus d'embauche peut être bloqué par des procédures d'immigration contraignantes. Autres chantiers pour le lobby, la réforme de l'éducation, et l'aide envers la recherche scientifique.

Une levée de fonds fi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant